Commission des Affaires culturelles et de l'ÉducationCommuniqué de presseDélégation aux droits des femmesPresse

Communiqué de presse : Panthéonisation de Joséphine Baker « Joséphine Baker est la France »

Gaël Le Bohec, député et vice-président de la Délégation aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes de l’Assemblée nationale, réagit à la panthéonisation, ce jour, de Joséphine Baker :

« D’origine espagnole, afro-américaine et amérindienne, qui plus qu’elle, pourtant, peut se dire plus Français ?

Joséphine Baker est devenue Française parce qu’elle l’a choisi avec son coeur et c’est de tout son être qu’elle l’est restée. On ne peut être qu’admiratif des missions qu’elle a remplies au sein de la Résistance française durant la Seconde Guerre mondiale, un engagement qui, tout naturellement, la conduira à être de tous les combats humanistes. Résolument contre l’antisémitisme, Joséphine Baker s’engage ainsi dès 1938 dans l’action de la Ligue internationale contre le racisme (LICA, qui deviendra la LICRA par la suite), traduisant ainsi sa sensibilité au sort des Juifs. Après la guerre, c’est une certaine idée de la fraternité universelle qui la pousse à adopter douze enfants de toutes origines, qu’elle appelle sa « tribu arc-en-ciel ». C’est également la lutte contre le racisme qui la pousse à retourner aux États-Unis à plusieurs reprises afin de soutenir le mouvement des droits civiques du pasteur Martin Luther King.

Ce qui est frappant chez Joséphine Baker, c’est sa force, son courage et peut-être avant tout sa liberté qu’elle a su placer au service de ses convictions. Il y a chez elle une noblesse du coeur et de l’âme qui font qu’elle a, évidemment, toute sa place aux côtés de Marie Curie, Émile Zola, Victor Hugo, Jean Moulin, Germaine Tillion ou encore Simone Veil.

Avec sa panthéonisation aujourd’hui, Joséphine Baker est la France. Ou, en tout cas, la France telle qu’elle doit être : une France multiculturelle, fraternelle et solidaire pour laquelle Joséphine Baker offrirait toute son énergie aujourd’hui. Les mots de son discours du 28 août 1963 aux côtés de Martin Luther King résonnent d’une façon toute particulière aujourd’hui : ” Mais vous, les jeunes, […] vous devez recevoir une éducation. Vous devez aller à l’école et apprendre à vous défendre. Et vous devez apprendre à vous défendre avec un stylo et non avec une arme. Alors vous pourrez leur répondre et je peux vous dire, mes amis – et ce n’est pas juste une banalité – qu’un stylo est plus puissant qu’une épée. ”

Alors que Joséphine Baker fait son entrée aujourd’hui au Panthéon, je suis fier d’être Français ; fier d’appartenir à cette communauté à laquelle elle a choisi de sceller son sort et où sa voix résonne encore si fort. »

 

Article Ouest-France :

https://www.ouest-france.fr/bretagne/redon-35600/redon-pour-gael-le-bohec-josephine-baker-est-la-france-4031ed3c-51f2-11ec-b8b1-fba408961a05

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page