Assemblée nationaleInterventions

Dispositifs de maintien dans l’emploi au temps du Covid 19

Question orale sans débat

Gaël Le Bohec a interrogé le Gouvernement lors de la séance des Questions orales sans débat du 14 juin 2021 consacrée aux dispositifs de maintien dans l’emploi lors de la crise sanitaire de la Covid 19.

Texte de la question :

Madame la Ministre,

La crise sanitaire a impacté de façon drastique l’activité économique de notre pays autant pour les entreprises que pour l’emploi des français.

Les aides massives en faveur de l’activité partielle, mises en place par le gouvernement et sa majorité, ont assurément été salutaires.

Il était de notre responsabilité de protéger l’emploi de nos concitoyens, et de préserver les compétences au sein de nos entreprises malgré cette crise, dont l’ampleur dépasse de loin celle de 2008.

La transformation du dispositif d’activité partielle a permis de doter la France du système le plus protecteur d’Europe :

  • 24,6 % des personnes en emploi ont bénéficié du dispositif au pic de la crise ;
  • 84% des rémunérations nettes ont été assurées pendant plus d’une année ;

Nous avons su aussi être attentifs aux besoins des entreprises et de l’emploi en cette sortie de crise. C’est pourquoi la réduction des aides sera progressive et sera adaptée aux besoins de chacun. Les entreprises qui peinent à redémarrer feront l’objet d’aides supplémentaires.

Les aides se poursuivront avec l’Activité partielle de longue durée. Cette mesure du plan de relance protégera encore 800 000 salariés pour une durée pouvant aller jusqu’à 24 mois.

Les saisonniers et salariés en contrat court étaient les premières victimes de la crise. Nous avons déjà pu mesurer des résultats remarquables dans des domaines particulièrement vulnérables comme par exemple, dans les stations de montagne. L’ouverture de l’activité partielle aux travailleurs saisonniers nous a permis d’éviter l’effondrement des embauches puisque 85% des saisonniers des remontées mécaniques ont été embauchés malgré la fermeture l’hiver dernier.

Des sommes considérables ont été mobilisées et de nombreuses mesures de protection ont été mises en place. Le tsunami de défaillances d’entreprise et de licenciements ne semble pas avoir eu lieu.

Mme la ministre, pouvez-vous nous dresser un bilan de ces 15 mois de crise et nous préciser les impacts de cette mobilisation inédite de l’État en faveur de l’emploi ?

Je vous remercie.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page