Portrait du mois

Olivier Ganivet, union locale et solidaire entre football et vie associative

1) présentez-vous?
Olivier Ganivet, 44 ans, je suis chef d’entreprise et Président du Football Club de Guichen (FCG) depuis 3 ans, après avoir évolué dans beaucoup de rôle au club auparavant, sûr et en dehors du terrain.

2) présentez nous le club de Guichen? ses joueurs, son histoire
Vaste sujet 😉 Le club fêtera l’an prochain ses 60 ans. 550 licenciés et le club a décroché le Label FFF Élite l’an passé (64 clubs seulement en France sur 18 000) pour la qualité de sa formation et de sa pédagogie citoyenne auprès de ses joueurs et joueuses.
L’équipe Fanion évolue en National 3, et pour toutes ces raisons est un club moteur au sud de l’agglomération rennaise.
Le FCG est aussi un acteur important de notre territoire au travers des valeurs qu’il porte sûr et en dehors du terrain.

3) Parles-nous de votre action aux côté des Restos du Cœur? est-elle unique ou ferez vous d’autres actions?
Cette opération est avant tout née d’une belle rencontre avec les bénévoles des Restos du Cœur du secteur de Guichen.
L’occasion de montrer que sur le territoire, la solidarité n’est pas un vain mot.
Il est essentiel également que le club, par son action pédagogique quotidienne, soit moteur auprès de nos jeunes pour qu’ils réalisent qu’au plus proche de chez eux, des gens ont besoin qu’on les aident.
C’est pour cela qu’une action de solidarité sera désormais menée chaque année au sein du FCG.
Avec Les Restos bien sûr, mais aussi avec d’autres associations du territoire qui se battent chaque jour pour aider les autres.
L’union fait la force!

4) Quel message voulez-vous transmettre à la jeunesse ?
Comme sur le terrain, la solidarité se doit d’être au cœur des préoccupations !
Le FCG a toujours défendu ces valeurs au travers de nos éducateurs et de nos bénévoles.
Les footeux, petits et grands sont observés, suivis. En espérant que cette opération donnent des idées à d’autres.
Le foot professionnel, de par les sommes indécentes dont on nous parle régulièrement, n’aide pas à rappeler que notre sport est surtout et avant tout un jeu, fondé sur le plaisir et la considération de l’autre.
Et à ce titre, je veux que le FCG soit un exemple sur le sujet.

Voir plus
Close
Close