Vie de la permanence

Rencontre avec les directeurs/enseignants des écoles de la circonscription concernant la loi « Ecole de la Confiance »

Rencontre avec les directeurs/enseignants des écoles de la circonscription concernant la loi « Ecole de la Confiance » – Samedi 30 mars à Guipry-Messac –

L’Assemblée nationale a adopté le 19 février en première lecture le projet de loi « pour une école de la confiance », qui prévoit notamment la scolarisation obligatoire dès l’âge de trois ans et une continuité de la formation jusqu’à la majorité de l’élève. L’adoption finale de ce texte, qui replace donc l’enfant au centre de la politique de l’éducation nationale, devrait intervenir avant l’été.

Une mesure a été introduite et prévoit une association, sur la base du volontariat, entre les écoles maternelles et élémentaires et les collèges au sein d’un établissement public des savoirs fondamentaux.

Cette disposition a suscité l’inquiétude de la communauté éducative. J’ai souhaité organiser une réunion afin de rétablir un climat de confiance avec les directeurs, présenter les enjeux fondamentaux de la loi et écouter les principales interrogations des directeurs.
Je souhaite insister sur le caractère non obligatoire de l’association proposée d’une école et d’un collègue. Cette disposition doit être mise en place sur proposition conjointe des collectivités d’une part et des établissements d’autre part en étant adaptée à la réalité du terrain.

Néanmoins j’ai entendu les nombreuses interrogations relatives à la mise en place de ces mesures dans les écoles :

– Problématique d’un socle commun entre le 1er et le 2nd degré
– Difficultés d’intégration des enfants dès l’âge de 3ans
– Quel statut pour les directeurs des EPLESF ?
– Disparition des écoles rurales

Dans la continuité de cette rencontre j’ai également organisé, pour donner suite à leur demande, une réunion avec Monsieur Luc GRIMONPREZ et Madame DEPAGNE Marjolaine représentants du Syndicat Général de l’Education Nationale (SGEN CFDT).

Ce dialogue riche et constructif a mis en évidence les mêmes points de vigilance que ceux exposés lors de la réunion avec les directeurs et le souhait de retrait de l’amendement concernant les EPLESF. J’ai compris la nécessité de prendre en compte les tensions internes du système éducatif actuel.

Je souhaite continuer ce travail de collaboration entre les acteurs éducatif locaux et l’assemblée afin de créer un cadre législatif de fonctionnement qui correspond aux attentes et besoins du terrain.

Merci à tous pour votre présence.

Présentation PJL Ecole de la confiance – Powerpoint2

Voir plus

Articles Similaires

Close
Close